Category: Politiques

écrit par Jess Tomlin, Co-CEO, Equality Fund

À l’occasion de la Journée internationale de la femme célébrée au début du mois, le secrétaire général des Nations unies António Guterres a déploré que les progrès en matière d’égalité des genres « s’évanouissent sous nos yeux ». Nous sommes d’accord. Nombreux sont les signes inquiétants qui en témoignent. Les mesures agressives prises par les talibans à l’encontre des femmes et des jeunes filles. Les restrictions des droits reproductifs en Pologne, aux États-Unis et dans le monde. Les taux élevés de mortalité maternelle, les mariages précoces forcés pour les filles, sans compter les viols et violences sexuelles utilisés comme armes de guerre.

Dans ce contexte, le Canada s’est distingué en assumant un rôle de leadership et en défendant l’égalité des genres. En 2017, lorsque le Canada a innové en adoptant la Politique d’aide internationale féministe, cette initiative a été saluée par tous ceux et celles qui œuvrent en faveur de l’égalité des genres dans le monde entier. Et elle a contribué à insuffler un nouvel élan. Depuis, d’autres pays ont suivi le mouvement en adoptant des politiques étrangères et des politiques d’aide au développement féministes. Rien que ce mois-ci, par exemple, l’Allemagne a annoncé une politique étrangère féministe ambitieuse.

Devant la multiplication des menaces et des opportunités, le leadership du Canada est plus important que jamais. Un nouveau rapport de la vérificatrice générale affirme l’urgente nécessité de la Politique d’aide internationale féministe du Canada, tout en appelant à améliorer les systèmes de saisie et de communication de ses résultats. Pour le Canada, il est plus que jamais opportun de redoubler son soutien en faveur d’une PAIF forte, de mettre en œuvre les recommandations du rapport de la vérificatrice générale, de tirer parti de l’élan grandissant et de se consacrer à nouveau à ce travail au cours des prochaines années cruciales.

Prochaines étapes clés

À la fois symbole puissant et force concrète de changement, la PAIF du Canada améliore des vies, suscite d’importantes nouvelles conversations et inspire de nouveaux partenariats en faveur de l’égalité et d’un changement durable. 

  • Le Programme Voix et Leadership des Femmes alloue 150 millions de dollars au financement d’organisations locales de femmes qui défendent les droits, la liberté, la démocratie et la justice. Une évaluation complète a montré que l’approche ambitieuse du programme VLF lui avait permis de concrétiser sa vision féministe. Les projets du programme VLF ont permis de fournir des ressources essentielles aux organisations de défense des droits des femmes représentant divers groupes, notamment les défenseures des droits humains, les survivantes de la violence sexiste, les femmes autochtones, les travailleuses domestiques ou migrantes, les femmes en situation de handicap, et bien d’autres encore.
  • L’investissement historique de 300 millions de dollars de la PAIF dans le Fonds Égalité a inauguré un nouveau modèle de changement sur la scène internationale. En s’appuyant sur les gouvernements, les organisations philanthropiques et le capital d’investissement, le Fonds Égalité espère mobiliser un milliard de dollars au profit des mouvements féministes qui œuvrent dans le monde entier. D’importants nouveaux partenariats avec la Fondation Ford et le Royaume-Uni sont la preuve irréfutable d’une dynamique qui ne cesse de prendre de l’ampleur.
  • Le leadership du Canada a été déterminant dans le lancement de l’Alliance pour les mouvements féministes, une collaboration sans précédent entre le gouvernement, les organisations philanthropiques, la société civile et les fonds féministes, destinée à soutenir et à amplifier les mouvements féministes à travers le monde. Cet effort de plaidoyer mondial mobilise de nouvelles ressources et crée un élan commun en faveur d’un changement féministe dans le monde entier.
  • En recourant explicitement au terme de « féministe », la PAIF devient un symbole de progrès audacieux et d’appel à l’action, suscitant des attentes et posant de nouveaux jalons pour le personnel d’AMC, le secteur canadien du développement international et le monde entier. Elle a interpellé, inspiré et renforcé les efforts des praticiens, des décideurs politiques et des gouvernements sur tous les continents.

Nous commençons à voir des résultats

Le Fonds Égalité est l’une des initiatives phares de la PAIF. Après trois années d’octroi de subventions, plus de 300 femmes et filles partenaires du Fonds Égalité travaillant dans 85 pays sont intégrées aux initiatives qui témoignent que la PAIF fait une différence :

  • Les organisations de défense des droits des femmes obtiennent des changements dans les politiques et les lois. À titre d’exemple, en Bosnie-Herzégovine, le Sarajevo Open Center a convaincu trois cantons — entités autonomes dotées de leurs propres législatures — d’adopter des plans d’action sur le genre, un ensemble de mesures globales et inclusives visant à améliorer tous les domaines de la vie et du travail pour les femmes et les personnes LGBTQI+. Outre des mesures audacieuses prises en faveur de l’égalité des genres, ils proposent des plans clairs visant à réduire la discrimination perpétrée à l’encontre des personnes LGBTQI+.
  • Les femmes, les jeunes filles et les personnes LGTBQI bénéficient d’un soutien pour se remettre de la violence qu’elles ont subie. Par exemple, en Jamaïque, EVE for Life a lancé un nouveau programme innovant pour les jeunes femmes et les jeunes filles qui vivent avec le VIH et/ou qui ont survécu à des violences sexuelles. Leur personnel et leurs mentores coordonnent un ensemble de services essentiels tels que des conseils psychosociaux, une aide financière, un soutien nutritionnel, une aide au logement et l’accès aux soins de santé/cliniques. Au Cameroun, un groupe autogéré de femmes autochtones Mbororo, connu sous le nom de Forum des femmes autochtones du Cameroun, soutient les filles qui fuient les mariages précoces et forcés ou qui sont déplacées à la suite d’un conflit. Son programme de jeunes ambassadrices permet aux filles de plaider en faveur de la fin des mariages précoces en s’exprimant de leur propre voix et à leur manière.
  • Une aide urgente est apportée aux femmes et aux jeunes filles en situation de crise et de conflit. Lors de l’invasion illégale de la Russie, le Fonds Égalité s’est empressé de fournir des ressources à des groupes qui entretiennent des relations étroites à l’échelon local, tels que le Fonds des femmes ukrainiennes et FemFund Poland, des structures qui se sont mobilisées pour soutenir les organisations dirigées par des femmes afin de protéger les droits de celles-ci mais aussi des filles et des militantes et militants LGBTQI+ dans la région.

Défis et réactions

À l’instar d’autres programmes politiques nouveaux et ambitieux, la PAIF s’est heurtée à des difficultés. Son plus grand obstacle jusqu’à présent? Le manque d’investissement. Les politiques féministes nécessitent des ressources et le budget de l’ADO reste beaucoup trop faible. C’est pourquoi 77 des principales agences d’aide internationale du Canada se sont réunies pour demander au pays d’augmenter l’aide internationale au-delà de l’enveloppe de 8,15 milliards de dollars de l’année dernière et de s’engager à augmenter le financement prévisible sur trois ans pour atteindre 10 milliards de dollars d’ici 2025.

La mise en œuvre de la PAIF peut également être améliorée, et le rapport de la vérificatrice générale publié aujourd’hui comporte d’importantes recommandations, notamment en ce qui concerne l’amélioration des pratiques de gestion de l’information et la communication des résultats. Pour être clair, le rapport ne remet pas en question la nécessité de la politique elle-même. Il recommande plutôt d’améliorer les systèmes permettant d’en mesurer les effets.

Tenir ses promesses : une voie audacieuse pour le Canada

Dans un monde de crises concomitantes où l’égalité des genres, les droits humains et la démocratie sont de plus en plus menacés, c’est maintenant que le Canada doit faire la démonstration de son leadership. Le moment est venu d’exploiter tous les efforts et les investissements réalisés jusqu’à présent et de renforcer la mise en œuvre de la PAIF. Alors qu’elle est plus que jamais nécessaire, Affaires mondiales Canada doit prendre des mesures pour concrétiser les promesses de la PAIF.  

Comment tenir ses promesses?

  • Un engagement renouvelé : Cela commence par un engagement renouvelé en faveur de la vision ambitieuse de la PAIF. Lorsque la PAIF a été introduite pour la première fois, nombreux sont ceux qui ont évoqué les difficultés rencontrées pour recentrer et réorienter une grande structure bureaucratique. Les changements institutionnels prennent du temps. L’élaboration de nouveaux processus pour produire des résultats féministes et des rapports clairs nécessite de la patience, mais aussi des essais et des erreurs. Comme le souligne le rapport du vérificateur général, il est essentiel de renforcer les pratiques de gestion de l’information. Pour réaliser l’ambition de la PAIF, des investissements soutenus sur plusieurs années sont nécessaires.
  • Une vision forte : Avec une vision forte, la PAIF peut faire peut réaliser un programme plus transformationnel.. Cela signifie, par exemple, d’investir dans des efforts qui ont le potentiel de changer les structures et les institutions qui perpétuent l’inégalité. Il faut tenir compte de variables comme les normes culturelles, la discrimination, l’inégalité économique, les processus politiques et les inégalités de genre institutionnalisées. Il est essentiel que la mise en œuvre de la politique prenne également en compte l’apport et les conseils d’organisations locales de femmes, ainsi que de personnes qui ont vécu l’expérience de l’inégalité.
  • Un objectif intersectionnel pointu : Le rapport de la vérificatrice générale souligne également la nécessité d’une analyse plus pointue qui intègre une optique véritablement intersectionnelle. Cela signifie qu’il faut comprendre, par exemple, que la justice de genre, la justice LBGTQI, la justice raciale et la justice environnementale sont intrinsèquement liées, et concevoir des programmes en conséquence. Heureusement, la dynamique est déjà très forte. Grâce à la PAIF, notre programme Voix et Leadership des Femmes – Caraïbes montre ce qu’est une analyse intersectionnelle en action, avec une approche inclusive de l’égalité des genres qui intègre les droits des personnes LGBTQI+, les réalités et l’analyse. En Guyane, par exemple, Tamùkke Feminist Rising a lancé le MIND Fund, une nouvelle ressource inestimable qui met des femmes LGBTQI+ en contact avec des conseillers professionnels en santé mentale et couvre le coût de leur traitement.
  • Renforcement des capacités du personnel : À partir d’une vision aussi audacieuse, il sera également essentiel d’améliorer le renforcement des capacités du personnel. Il est important pour AMC de veiller à ce que le personnel dispose des outils, de la formation et des connaissances nécessaires pour traduire une vision féministe intersectionnelle et transformatrice en mesures concrètes.
  • Rapports et responsabilité : Enfin, il est essentiel d’améliorer les structures de production de rapports et de responsabilité. Au Fonds Égalité, nous sommes tous les jours témoins des répercussions révolutionnaires de la PAIF, mais la population du Canada et du monde entier a eu plus de mal à percevoir ces progrès.. Il manque de structures en place au sein d’AMC pour suivre systématiquement les investissements, saisir les effets de la PAIF, évaluer ses progrès et les diffuser dans le monde entier. Il s’agit d’un élément fondamental de la responsabilité et de la transparence. Et il est essentiel de raconter au monde l’histoire de la PAIF à un moment où il a désespérément besoin de l’entendre.

Aller de l’avant

Depuis l’annonce de la PAIF du Canada en 2017, le monde a connu des bouleversements spectaculaires. Une pandémie a bouleversé le globe, tout en faisant reculer des décennies de progrès réalisés sur le plan de l’égalité des genres. Les menaces qui pèsent sur la démocratie et la liberté ont repris de la vigueur. 

C’est dans ce contexte que la PAIF est née et a perduré. Elle a connu des défis, essuyé des revers et réalisé des avancées spectaculaires : tous les signes d’une politique ambitieuse qui prend racine et s’épanouit dans la plénitude de sa vision. En expérimentant de nouvelles pratiques et méthodes de travail, AMC a réalisé d’importants progrès, et le moment est venu d’en faire plus.

Au sein du Fonds Égalité, nous nous engageons à diffuser le récit de ces travaux dans le monde, en amplifiant les accomplissements des leaders du mouvement féministe qui se servent de ces ressources essentielles pour changer les lois, transformer les normes, changer le pouvoir, garantir la paix et construire un avenir plus durable, plus prospère et plus joyeux pour toutes et tous.

Les militantes et militants du monde entier savent que produire un changement féministe prend du temps. Il est difficile de faire état de résultats dans le cadre d’un cycle de projet de trois ans. Mais le changement transformationnel à long terme est exactement ce dont notre planète a le plus besoin. Le leadership du Canada a déjà posé un jalon important pour le monde, montrant ce qu’il est possible de faire lorsque des actions audacieuses s’appuient sur une étoile polaire féministe et ferme. En s’engageant de nouveau fermement en faveur de la PAIF et de sa mise en œuvre, le Canada peut redevenir un modèle de progrès pour les autres pays du monde.

Bougez avec nous

Soutenez le travail du Fonds Égalité dans le monde entier

Stimulez le pouvoir des femmes, des filles et des personnes transgenres partout.
Faites un don maintenant