Articles de blog pour VLF 2.0 : Comment les fonds de femmes favorisent l’égalité des genres et le changement durable

brightly coloured illustration of people
Gesiye Souza-Okpofabri

Articles de blog pour VLF 2.0

Introduction : Comment les fonds de femmes favorisent l’égalité des genres et le changement durable

En cette période d’instabilité et de conflits mondiaux intenses, le rôle essentiel des organisations de défense des droits des femmes apparaît de plus en plus évident. Profondément ancrées dans leurs communautés, les organisations de défense des droits des femmes promeuvent une paix durable, modifient les politiques, les normes et les croyances pour promouvoir l’égalité des genres, et créent des sociétés plus équitables et plus durables pour toutes et tous. Elles constituent une force de changement sur le long terme dans une époque qui en a désespérément besoin.

Et le monde leur prête attention. En 2017, par exemple, le gouvernement canadien a lancé le programme Voix et leadership des femmes (VLF), doté de 150 millions de dollars, une initiative emblématique de sa politique d’aide internationale féministe visant à apporter un financement direct en faveur de l’égalité des genres. L’objectif de ce programme est d’améliorer la durabilité et la capacité des organisations de défense des droits des femmes, tout en renforçant l’efficacité des réseaux et des alliances de défense des droits des femmes en vue d’influer sur les changements politiques, juridiques et sociaux. La phase initiale du programme, qui s’étend de 2018 à 2023, comprend 30 projets bilatéraux dans 28 pays, ainsi que trois projets régionaux dans les Caraïbes, au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne. 

Les résultats obtenus jusqu’à présent ? Suite à une série de réussites marquantes, le ministère des Affaires mondiales Canada (AMC) a constaté que « rien qu’en 2022, les organisations locales de défense des droits des femmes ont réussi à influencer plus de 100 politiques, lois et cadres ». En savoir plus.
Ce succès s’est accompagné d’une excellente nouvelle : le ministère des AMC a annoncé l’expansion et le renouvellement du programme Voix et leadership des femmes (VLF 2.0), dont la planification en cours façonnera son prochain chapitre historique.

La question cruciale du comment

Le pourquoi du soutien aux organisations de femmes étant désormais évident, c’est l’occasion d’explorer une question tout aussi cruciale : comment les soutenir. Alors que les organisations de défense des droits des femmes intensifient les activités vitales qu’elles mènent au sein des communautés locales dans le monde entier, comment pouvons-nous garantir que les ressources, surtout celles provenant de programmes vastes et ambitieux tels que le programme VLF et bien d’autres, leur parviennent effectivement sur le terrain ? 

Il s’agit d’une question de mise en œuvre. Loin d’être une discussion technique étriquée, c’est une problématique à fort enjeu, qui déterminera directement si les organisations de défense des droits des femmes reçoivent le soutien et la confiance nécessaires à un changement durable, surtout à une époque où les crises se chevauchent.

Heureusement, il existe une réponse prometteuse : les fonds de femmes. Partout dans le monde, et en tant que responsables de la mise en œuvre de programmes historiques tels que VLF, les fonds de femmes affichent une orientation stratégique féministe lorsqu’il s’agit de financer les organisations de défense des droits des femmes et les organisations LBTQI+. 

Les fonds de femmes jouent un rôle essentiel dans l’égalité des genres. Leur avantage stratégique repose sur leurs réseaux et leur ancrage dans les mouvements qu’ils soutiennent. Il s’agit notamment de groupes dont les ressources sont nettement limitées, tels que les personnes LGBTQI, les travailleur·euse·s du sexe et les communautés autochtones. Les fonds de femmes adoptent également une perspective intersectionnelle pour soutenir les communautés faisant tout particulièrement l’objet d’une marginalisation et dont l’expérience vécue, les connaissances et l’expertise sont au cœur du travail sur la justice de genre. Et parce qu’ils ont des liens profonds et des relations de longue date avec les organisations féministes au niveau local et régional, ils rendent directement des comptes aux mouvements féministes. 

Au passage, les fonds de femmes mettent en évidence la manière dont les valeurs féministes peuvent être traduites en pratiques de financement concrètes. Par exemple, avec une approche féministe du risque, les fonds de femmes ne craignent pas d’investir dans des organisations naissantes et émergentes dont le travail est parmi les plus novateurs. Dans le milieu du développement mondial, les organisations de terrain qui n’ont pas de longs antécédents de financement sont trop souvent qualifiées de trop risquées pour être soutenues. Ceci crée un cycle perpétuel de sous-financement pour certaines des organisations les plus pertinentes et dont les relations sont les plus profondes au niveau local. Les fonds de femmes mettent en évidence l’existence d’une meilleure voie.

Quatre fonds de femmes (ainsi que de nombreuses autres organisations) ont participé à la mise en œuvre du premier chapitre du programme VLF : l’Ukrainian Women’s Fund, le Fonds Égalité, le Fonds africain pour le développement de la femme (AWDF) et le Women Fund Tanzania Trust. Les résultats de leur travail constituent un modèle important pour les autres. 

Mais comment cela se traduit-il sur le terrain ? 

Articles sur les fonds de femmes en action

Dans cette nouvelle série d’articles, nous répondrons à cette question en mettant en lumière le travail de deux fonds de femmes, ainsi que celui d’une organisation émergente qui a reçu un soutien transformateur de leur part. Leurs histoires ont des répercussions importantes, non seulement pour la prochaine phase du programme VLF, mais aussi pour toutes les initiatives visant à apporter des ressources aux organisations de défense des droits des femmes en cette période critique. 

Au cours de cette série en trois parties, nous nous appuierons sur des entretiens fascinants et des vidéos percutantes pour découvrir les expériences de changement de ces trois organisations à fort impact en première ligne du changement.

Première partie : Women Fund Tanzania Trust  
En tant que partenaire de mise en œuvre du projet VLF en Tanzanie, le Women Fund Tanzania Trust dispose d’une solide expérience en matière de financement du changement. Son approche participative est fondée sur la confiance et sur la profondeur des liens avec les mouvements et les communautés qu’il sert.

Deuxième partie : Intersect Antigua  
En tant que partenaire subventionné de VLF-Caraïbes (qui est administré par le Fonds Égalité et Astraea Lesbian Foundation for Justice), Intersect Antigua est la preuve vivante de ce qui devient possible lorsque des fonds de femmes font entièrement confiance à une organisation émergente, avec une vision sans équivoque de l’égalité pour toutes et tous.

Troisième partie : Ukrainian Women’s Fund
L’Ukrainian Women’s Fund, qui a mis en œuvre le programme VLF Ukraine, a fait face à des crises et à des conflits inimaginables avec une détermination, une stratégie et un impact incroyables. Il montre comment les relations communautaires entretenues par les fonds de femmes jouent un rôle fondamental dans l’intervention en cas de crise et dans la mise en place des conditions d’une paix durable.

Partager l’histoire des fonds de femmes avec le monde entier

Nous vous invitons à nous rejoindre pour partager l’impact remarquable des fonds de femmes à travers le monde. Avez-vous une histoire à raconter sur les fonds de femmes ? Nous serions ravi·e·s de l’entendre ! Partagez votre histoire et votre avis sur nos réseaux sociaux ci-dessous ou contactez-nous à l’adresse [email protected].

Continue Reading

Bougez avec nous

Soutenez le travail du Fonds Égalité dans le monde entier

Stimulez le pouvoir des femmes, des filles et des personnes transgenres partout.
Faites un don maintenant