Articles de blog pour VLF 2.0 : Le Women Fund Tanzania Trust 

Articles de blog pour VLF 2.0

Première partie – Le Women Fund Tanzania Trust

Notre nouvelle série d’articles de blog offre aux lectrices et aux lecteurs l’occasion d’en apprendre davantage sur le travail des fonds de femmes dans la pratique. Partout dans le monde, et en tant que responsables de la mise en œuvre du programme canadien Voix et leadership des femmes, les fonds de femmes affichent une orientation stratégique féministe lorsqu’il s’agit de mettre à disposition des ressources pour les organisations de défense des droits des femmes et les organisations LBTQI+. 

Tel que décrit dans notre article d’ouverture, le pouvoir distinctif des fonds de femmes repose sur la solidité de leurs réseaux et sur leur ancrage au sein des mouvements qu’ils soutiennent. Il s’agit notamment de groupes dont les ressources sont nettement limitées, tels que les personnes LGBTQI, les travailleur·euse·s du sexe et les communautés autochtones. Les fonds de femmes adoptent également une perspective intersectionnelle pour soutenir les communautés faisant tout particulièrement l’objet d’une marginalisation et dont l’expérience vécue, les connaissances et l’expertise sont au cœur du travail sur la justice de genre.

Mais à quoi cela ressemble-t-il de près ?

Dans ce premier épisode, nous nous rendons en Tanzanie pour le découvrir.

Le Women Fund Tanzania Trust (WFT-T) permet de découvrir les moyens puissants et uniques dont disposent les fonds de femmes pour mettre en œuvre les projets de VLF et apporter un soutien plus efficace aux femmes qu’ils aident. 

La mission du WFT-T consiste à créer une société tanzanienne où les femmes exploitent tout leur potentiel et s’engagent pleinement dans la transformation de leurs communautés, afin de parvenir à l’autonomisation et à la justice sociale. Pour ce faire, il octroie des subventions, renforce les capacités, crée des alliances stratégiques et mobilise des ressources.

Lancement du livre Herstory lors de la célébration du 15e anniversaire du WFT-T

Rose Marandu, directrice exécutive du WFT-T, a présenté la vision du fonds et expliqué comment il permet aux subventions et à l’assistance d’atteindre les personnes les plus marginalisées. Elle a fait remarquer que :

De manière générale, un certain nombre d’organisations de défense des droits des femmes, celles qui sont en marge et [celles qui] subissent une exclusion et une marginalisation intersectionnelles, ont été négligées par les bailleurs de fonds traditionnels. Il s’agit notamment des groupes/organisations de terrain de défense des droits des femmes, des activistes individuel·le·s, des groupes autochtones, des travailleur·euse·s du sexe et de la communauté LGBTQI. Paradoxalement, les groupes autochtones, les travailleur·euse·s du sexe et la communauté LGBTQI sont les moins financés.

Le WFT-T intervient auprès de ces groupes sous forme de subventions et de renforcement des capacités dans leur travail et leurs organisations, ainsi qu’auprès des personnes LGBTQI et des travailleur·euse·s du sexe. Nous avons développé des moyens créatifs pour les financer, puisque leur travail est illégal au regard de la loi. Nous nous joignons également à d’autres pour plaider en faveur d’un financement accru du travail de ces groupes, dont l’activité en faveur de la justice est ignorée, et dont la visibilité et la cause sont mal financées, voire pas financées du tout.

La méthode de travail du WFT-T auprès des groupes marginalisés repose sur deux éléments clés. Tout d’abord, l’accent est mis sur l’importance de la confiance et du leadership partagés. Cela permet de s’assurer que la prise de décision est adaptée aux réalités des communautés aidées. 

La confiance et le leadership partagés sont mis en évidence dans le système de subventionnement participatif utilisé par le WFT-T, un cadre également adopté par le Fonds Égalité. Les modèles participatifs garantissent que la prise de décision est bien un effort collectif réalisé par les membres de la communauté eux-mêmes. Ce modèle non compétitif remet efficacement en question les modèles traditionnels d’octroi de subventions basés sur la rareté, en mettant l’accent sur des valeurs féministes telles que la collaboration et la solidarité. Rose s’explique :

Le modèle de financement du WFT-T est une approche participative. Cela commence dès le stade de la prise de décision pour savoir où et qui financer. Cette action est guidée par une étude du périmètre d’application, réalisée par des acteur·rice·s du mouvement. Le travail proprement dit de sélection des personnes et des interventions à financer est décidé par un comité d’octroi de subventions composé d’expert·e·s issu·e·s du mouvement féministe. Le WFT-T souhaite également que les subventions soient accordées au niveau local et qu’elles servent à la création de mouvements stratégiques au niveau national. Ces approches sont complémentaires et se renforcent mutuellement, car elles visent à consolider les mouvements de femmes et leur pouvoir d’organisation collective aux niveaux local et national.

Photo prise par Boniphace Elias. Dialogue communautaire dans le village de Kebale, district de Magu

Deuxièmement, le WFT-T se sert de la collaboration et de l’entretien des réseaux pour faire avancer les objectifs féministes bien au-delà des communautés qu’il soutient. Grâce aux réseaux, chaque organisation coordonne les efforts locaux, nationaux et mondiaux dans le cadre d’un travail collectif sur des questions transcendant les zones géographiques, en veillant à ce que les projets ne soient pas mis en œuvre en vase clos. Comme le souligne Rose :

Le Women Fund Tanzania Trust participe à des plateformes, des dialogues et des engagements divers dans le cadre des discussions en cours sur la transformation des écosystèmes de financement. Au niveau mondial, nous nous sommes associé·e·s à d’autres fonds de femmes par l’intermédiaire de Prospera [un réseau international de fonds de femmes], au niveau continental par l’intermédiaire du Pan Africa Philanthropic Network et du réseau East Africa Philanthropic Network et, au niveau local, par l’intermédiaire de Tanzania Philanthropic Organization.

En conséquence, le WFT-T contribue à promouvoir une initiative collective visant à accroître les ressources des organisations de défense des droits des femmes et des mouvements féministes qui n’ont généralement pas accès à des financements. Rose explique l’importance des fonds de femmes tels que le WFT-T, dont le but est d’apporter des changements transformateurs au sein de la société :

Notre rôle principal est de soutenir le mouvement féministe par le biais du financement et du renforcement des capacités afin d’apporter un changement transformateur et, en fin de compte, de créer une nation ancrée sur la justice sociale. La réalisation de la justice sociale signifie essentiellement faire tomber le patriarcat et d’autres structures sociales oppressives. Il s’agit d’influencer la transformation et d’affaiblir les normes, les valeurs et les cadres juridiques traditionnels.

L’approche unique du WFT-T en matière de subventionnement et de travail au sein de l’écosystème féministe est impactante et durable. Grâce à ses méthodes de travail participatives et collaboratives, l’impact du fonds s’étend au-delà de ses bénéficiaires direct·e·s et apporte des changements transformateurs fondés sur une justice sociale durable.

À suivre… Deuxième partie de notre série

Avec un impact d’une telle portée, il est utile de comprendre l’histoire des fonds de femmes à travers de multiples perspectives. 

Dans la deuxième partie, nous nous rendrons à Antigua-et-Barbuda pour entendre le témoignage d’une organisation qui a bénéficié du soutien des fonds de femmes. À travers son regard et ses propos, nous en apprendrons davantage sur la manière dont les ressources, la confiance et le partenariat apportés par les fonds de femmes peuvent alimenter le travail accompli à un moment critique.

Continue Reading

Bougez avec nous

Soutenez le travail du Fonds Égalité dans le monde entier

Stimulez le pouvoir des femmes, des filles et des personnes transgenres partout.
Faites un don maintenant